Coque polyester déformée à la pose

Ce sujet comporte 48 messages et a été affiché 9.570 fois
 
Env. 30 message
Bonjour à tous et à toutes,

nouveau sur le site, je lance ma bouteille à la mer ...
La difficulté du sujet est amplifiée par la localisation, en Grèce. Merci d'avance pour toute aide. 

Retraité, résidant sur place plusieurs mois par an, j'ai fait installer une piscine à coque polyester d'env. 10 x 4,5 m, prof de 1 à 1,9 m avec des marches. Je n'y connaissais rien et ai fait confiance à un "professionnel" prétendant en être à la vingtième ...   L'installation fut sabotée (depuis j'ai lu, observé, un peu compris le pourquoi des choses).    

Résultat : coque déformée en V sur le petit côté le moins profond (côté des marches) avec un écart de niveau de 5 cm en hauteur et une perte de 4 cm en largeur. Ensuite (et en conséquence), éclatement d'une fissure (écaillage) de 5 cm env. au pied des marches.

Evidemment le supposé Pro nie toute responsabilité. Pourtant les conditions de réalisation sont optimales : terrain plat jamais travaillé en profondeur depuis des siècles, sans rocher, éloigné de la maison, nappe phréatique à - 17 m !

Or il m'a été impossible de trouver sur place un Ingénieur Civil (expert ?) ayant au moins un début d'expérience en piscine (encore moins si coque polyester !) pouvant dresser un constat objectif. L'avocat déclare que sans ce document, on ne peut pas faire grand'chose.

D'où mes 2 questions :
1. si par un exceptionnel hasard, quelqu'un connaissait dans le Péloponnèse l'oiseau rare capable d'expertiser et produire ce document ...  (NB il existe bien une chambre fédérale à Athènes dénommée SEEPY membre de l'EUSA européen mais qui s'intéresse essentiellement à ses adhérents ; et là je découvre que la pénétration des coques plolyester en Grèce est plutôt faible ; ceci expliquant probablement cela). Marché à saisir ? car en cas de tremblement de terre, une coque (bien posée évidemment) est la meilleure solution et moins onéreuse.

2. redevenons sérieux : sachant que je me suis constitué un bon dossier sur la base de nombreuses photos pendant l'installation (à l'époque au seul titre de souvenir), qu'après lecture (en français) de documents professionnels, j'ai un peu appris, je recherche un Conseiller qui, à distance (et moyennant probablement paiement) pourrait échanger avec moi (via Internet) et me piloter dans les travaux de remise en état (géométrie, fissure et d'autres désordres trop longs à décrire ici) ?  

Car il va sans dire que si l'approche d'un réglement amiable échoue (plutôt probable), je ne veux plus voir cette entreprise sur mon terrain où elle risque de faire encore pire !!!

Voilà pour ma part d'Oyssée.
Merci de m'avoir lu. J'accepte toutes pistes et conseils et par avance vous lance un grand "eufcharisto parapoly" ! (Merci infiniment).
GISSI       
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 200 message
Ne vous prenez pas la tête pour la fourniture et/ou pose de piscine coque...

Allez dans la section devis piscine coque du site, remplissez le formulaire et vous recevrez jusqu'à 5 devis comparatifs de piscinistes de votre région. Comme ça vous ne courrez plus après les piscinistes, c'est eux qui viennent à vous

C'est ici : http://www.forumpiscine.com/devis_piscine/0-63-devis_piscine_coque.php
 
Env. 2000 message
Salut,
Par le passé j'ai lu dans les forums que des particuliers ont fait appel à des spécialistes des coques de bateau pour réparer leur piscine, et qui ont été content du résultat et du prix.
Cela pourrait être une piste à suivre, si tu ne trouves pas de pisciniste compétent.

Bon courage.
0
Messages : Env. 2000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Un grand Merci à "biodisdonc", excellente piste.
Les polyester bateau et piscines seraient donc de la même famille ?
Alors je trouverai certain sur les ports des marins-pécheurs pouvant m'indiquer le réparateur ad hoc.
Sincèrement  - GISSI
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 500 message
Bonjour,
La réparation d'une coque polyester de l'intérieur est vouée à un échec certain.
Il faudrait extraire ta coque, la retourner bien à plat, poncer la fibre surtout à la cassure, puis stratifier au mat/rowing sur une bonne épaisseur.
Faudra en profiter pour renforcer latéralement par des omégas
La réparation du gelcoat à l'intérieur sera alors possible et durable.
Mais ttout cela est un gros boulot de spécialiste qui ne peut se faire par temps très sec.
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 500 message
" qui ne peut se faire QUE par temps très sec,
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Merci à Ulysse 04!

Oh là là, où vais-je ?
Je comprends parfaitement qu'une telle réparation n'est pas simple !
Mais pour me laisser une lueur d'espoir: aujourd'hui je n'ai qu'un écaillage de 5 cm de longueur sur largeur 2 env.  sans transpercer, donc sans fuite (mais risque d'osmose ? là, je n'y connais rien).
(NB je n'ai pas su intégrer une photo au message)

Je pensais que tout d'abord il fallait rétablir la géométrie très distordue, cause probable de contraintes anormales d'où éclatement. Donc creuser avec précaution  autour de la coque  partiellement en eau (zone heureusement la moins profonde) pour libérer les contraintes. Alors peut-être accéder sous la fissure ?? (Je rêve ?)

La sortie totale de la coque me fait frémir !  Mais c'est une hypothèse de travail qu'il me faut en effet intégrer.
En final : temps sec et humidité relative la plus faible possible; bien noté.

Encore Merci pour la contribution
très sincèrement  -  GISSI
 
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 30 message
Merci à Ulysse 04!

Oh là là, où vais-je ?
Je comprends parfaitement qu'une telle réparation n'est pas simple !
Mais pour me laisser une lueur d'espoir: aujourd'hui je n'ai qu'un écaillage de 5 cm de longueur sur largeur 2 env.  sans transpercer, donc sans fuite (mais risque d'osmose ? là, je n'y connais rien).
(NB je n'ai pas su intégrer une photo au message)

Je pensais que tout d'abord il fallait rétablir la géométrie très distordue, cause probable de contraintes anormales d'où éclatement. Donc creuser avec précaution  autour de la coque  partiellement en eau (zone heureusement la moins profonde) pour libérer les contraintes. Alors peut-être accéder sous la fissure ?? (Je rêve ?)

La sortie totale de la coque me fait frémir !  Mais c'est une hypothèse de travail qu'il me faut en effet intégrer.
En final : temps sec et humidité relative la plus faible possible; bien noté.

Encore Merci pour la contribution
très sincèrement  -  GISSI
 
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 500 message
Bonjour,
Tout d'abord, qui est le constructeur de la coque ?
Si c'est un local sans grande expérience, tu es mal barré.
J'ai bien peur que L'écaillage que tu décris ne soit que la partie visible de l'iceberg.
Creuser sous la coque risque d'agraver encore plus le dommage
L'osmose n'est pas produit par une fuite, mais soit par un composant chimique défectueux lors de la polymérisation, soit d'une mauvaise manipulation du polyester par la chantier, soit des deux
Auquel cas, la solution que je t'ai décrite précédemment ne garantirait en rien la pérénité de ta piscine.
Désolé
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 200 message
Quel âge a la coque?
L'osmose ça ne vient pas si vite que ça.
J'ai un bateau et j'en ai eu plusieurs, et seulement une fois j'ai eu un peu d'osmose , d'ailleurs c'est sur le bateau que j'ai actuellement (il a 14 ans) , il n'y a pas de quoi fouetter un chat (je ne vais pas m'en débarrasser a cause de cela!).
Pour la reparation, en admettant que la coque ne bouge plus, moi je l'aurait faite en place, plusieurs couche de fibres (choucroute au départ éventuellement ), finition au gelcoat.
Esthétiquement ça fera pas neuf et ça sera peut être un peu voyant mais au moins ça sera étanche et vous pourrez profiter de la piscine!
0
Messages : Env. 200
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 30 message
Bonjour et Merci à Ulysse04 et Davalfa,

je ne regrette pas de m'être lancé sur ce Forum (même si je suis maladroit en postant 2 fois ma réponse; comment en effacer Une ?).
J'apprends grâce à vous.

Age de la coque et origine :
le vendeur installateur local (Sud du Péloponnèse) a déclaré qu'il importait d'Espagne. Ce ne sont pas les plus mauvais, de notoriété. Mais je n'ai pas su identifier le fabricant (pourtant nombreuses recherches sur le Net !).
Je soupçonne que l'importateur serait AZUL près d'Athènes qui présente un modèle identique sous le nom Mykonos; mais si je l'interroge, cela remontera immédiatement au vendeur local avec qui je suis en conflit ! Cela ne m'apportera pas grand'chose ... sauf si je savais joindre directement le fabricant espagnol.
L'âge dépend du temps de stockage après importation (je m'attends maintenant à tout !). Elle fut installée en avril dernier, opérationnelle (presque) en juin et les premiers défauts découverts seulement en juillet (manque d'expérience et un peu de naïveté de ma part).
 
Merci encore pour les conseils et commentaires
GISSI
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 2000 message
Salut,
Tu devrais ouvrir un sujet avec photos dans la section piscine des membres.
Si tu as eu la bonne idée de prendre des photos pendant la pose, ça serait bien.
Sinon au moins des photos du remblai autour et de la forme de la fissure.
Prends soin de flouter ce qui pourrait permettre d'identifier l'endroit et le pisciniste afin d'éviter la censure.
Si la piscine s'est déformée pendant la pose mais que maintenant elle repose bien sur le remblai, alors une bonne réparation devrait te permettre de longues années de baignade.
On peut toujours donner un avis à distance mais il faudra quant même qu'un spécialiste des réparations de composites aille voir sur place.
0
Messages : Env. 2000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 500 message
Bonjour,
Dans le domaine de la stratification, j'ai une "certaine" expérience dans le nautisme.
Malheureusement pour notre ami Giss, l'affaire se présente bien mal.
Commercialement d'abord; Un recours me semble très compromis
Techniquement, je ne vois pas d'autre solution que de le résoudre PAR L'EXTERIEUR comme décrit.
Je mets en garde avec insistance qu'une réparation dde l'inttérieurr a toutes les chances de tourner au cauchemard.
La stratification ne peut tenir car pour réparer une cassure il faut stratifier très largement en dégradé de part et d'autre avec du tissu (rowing). De plus, comme la construction a tout l'air d'avoir été faite à l'économie, il faut impérativement renforcer avec des omégas pour rigidifier
Mais le plus dramatique serait qu'avec une réparation de l'intérieur qui ne tiendrait pas, il y aurait des épines de polyester qui remonteraient et blesseraient gravement les pieds, rendrant ainsi la piscine impropre à la baignade.

Gissi,
renseigne-toi sur le coût d'une grue pour extraire ta piscine et la retourner pour pouvoir faire une réparation sérieuse et non un bricolage qui finirait par un désastre et te coûter la peau des genoux et fin de compte
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Merci,
excellente idée : cela montrera ce qu'il ne faut pas faire, ou plutôt ne pas laisser faire !
GISSI
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 30 message
Bonsoir,
je reprends car des messages se sont croisés. Demain je monte le dossier photo.

Par ailleurs, suite aux recommandations énoncées par Ulysse04, je mesure l'ampleur de l'opération :
- d'abord dégager la plage pavée sur 1 m ?
- ensuite fouiller tout autour (périmètre de 28 m) sur env. 1 m de profondeur pour dégager toutes les canalisations
- finalement comment attraper la coque par le dessus sans la déformer plus ?

Evidemment l'argument des "épines" de polyester interpelle  (éventuelles ou probables ?).
D'autre part, je ne pense pas que le chantier fut mené à l'économie; il a été mené par des incompétents qui ont remblayé sans trop de soin et n'ont jamais vérifié la géométrie (et moi non plus !).

à suivre ! Je pars sur place en fin de mois (j'aurai ADSL).
Gissi.
 



  
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 500 message
GISSI a écrit:
- finalement comment attraper la coque par le dessus sans la déformer plus ?
  


Elémentaire Mon Cher Watson
Après avoir dégagé les canalisations, boucher les orifices, il suffit de mettre de l'eau dans la fouille de la piscine pour la faire flotter
Puis passer des sangles autour pour la faire se retourner, en tirant, sans avoir besoin d'une grue.
Idem pour la remettre dans sa souille
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Suite à une suggestion de "biodisdonc", j'ai constitué un dossier photo dans la partie Piscines des Membres.
Il retrace historique et mésaventures que je compte tenir à jour.
Gissi
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 500 message
En examinant attentivement les photos, il y a un "détail" qui m'a sauté aux yeux
Sur la photo où la piscine est tenue en l'air, on voit nettement les renforts, très bien dimensionnés au premier regard....
Sauf que ....
1 - Pourquoi n'y a-t-il pas continuïté du renfort longitudinal principal, il y a un espace de 20 cm sur la gauche ?
2 - Le même espace au renfort du haut ?
Ces deux renforts devraient ceinturer totalement la coque !!!
3 - Pourquoi les tuyaux en PVC traversent-ils les renforts verticaux, affaiblissant ceux-ci en réduisant leur épaisseur ( La résistance d'une chaîne est égale à la résistance de son plus faible maillon )

Autre chose ...Je ne comprends pas comment est tenue la coque en l'air vu que je ne vois pas les sangles passer dessous ?????
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Bonjour à tous et particulièrement à "biodisdonc" et "Ulysse04".

Vos remarques sont très pertinentes. A vrai dire, si j'ai naïvement trop fait confiance au début dans un domaine où je ne connaisssais rien, depuis j'ai lu et relu des tas de documents (papier et Net).
Vous venez en fait de cristalliser certaines de mes suspicions que je n'avais pas déroulées (je me suis déjà beaucoup étalé sur le sujet). Merci donc pour vos observations et analyses, très fines, qui me confortent dans  mon approche et mes questions (en propre). C'est important de comprendre le pourquoi.

Malheureusement, comme déjà écrit, aucun Ingénieur Civil local (en charge d'une expertise acceptée par les tribunaux) n'a un début d'expérience en piscines et encore moins dans le cas de coque polyester. Aussi, soit ils m'ont raconté quelques âneries (lit béton nécessaire !!) soit se sont défilés.  
J'ai regardé (encore trop tard !) l'aspect Marché et j'ai constaté que la pénétration des coques polyester en Grèce ne serait que de 5 % en 2014. Je pense que ceci explique cela (inexpérience et incompétence à tous échelons).   

En pratique :

- les membrures; bien observé, merci. Paradoxalement donc, la partie extrême (côté des marches) présente une plus faible inertie par défaut de continuité des renforts. Et c'est bien dans cette région que les déformations sont au max. Je n'ai pas réussi à identifier le fournisseur (fabricant) qui serait espagnol (le vendeur fuit cette question , comme toutes les autres ...). J'ai exploité l'annuaire de l'ASOFAP (Espagne), apparemment assez complet, sans succès; nada !
Les sangles sont accrochées juste sous la grosse nervure (photo dispo si nécessaire). Elles ne passent pas sous la coque. La coque  est livrée avec 2 écarteurs.

- le remblai: bien vu également = ce n'est que du sable (de mer) qui a coûté la peau des ...
Tous les documents français disent bien recommander du gravier 6/10 (de 6 à 10 mm). J'en sais des choses à présent ! Mais encore trop tard !
Et grâce à vos analyses, je vais bientôt en savoir plus que le monteur !

Donc si on additionne  vos  2 observations ci-dessus,  on comprend mieux.

J'ajoute : le remblai a été partout mal fait, à tel point que la "salle des machines" ne repose plus sur son fond, mais est suspendue par le serrage latéral du sable !  Donc quand on descend dans cette caisse, on sollicite anormalement le fond qui, à la longue, se fissure aux coins des renforts.

Judiciairement, je suis quasiment sans arme officielle (confirmé par l'avocate)
Techniquement, je me demande si une intervention du vendeur ne générera pas encore pire ....
Je vois que je vais avoir à conduire moi-même la remise en état ...
Et vos analyses, commentaires et conseils seront encore plus les bienvenus ! MERCI.
Gissi
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 500 message
Bonsoir,
J'ai beaucoup réfléchi à ton problème, et j'en ai tiré les réflexions suivantes.

- Il y a manifestement malfaçon de la coque comme je l'avais redouté dès le début. Manque de rigidité évidente. (j'ai ma petite idée sur la raison des raidisseurs interrompus)
- Malfaçon également dans la préparation de la souille, mais cette malfaçon aurait pû être gommée si la coque avait été construite correctement, à savoir rigide, indéformable.

A présent, il va te falloir gérer cet état, qui n'est pas pour l'instant catastrophique.
Il ne faudrait pas, croyant bien faire, le transformer en désastre.
Je m'explique:
En aucune façon la chappe béton mise en périférie ne peut être responsable de la déformation de la coque.
A fortiori le dallage non plus.
Je ne pense pas que le remblai ait été tassé au compacteur, c'est la seule raison qui aurait pu déformer la coque.
Bien au contrare, il a été mis à la va-vite, ce qui explique la fissure dans le dallage.
Donc, il n'y a aucune liaison entre fissure de la coque et fissure dans le dallage, sinon mauvais travail de part et d'autre.
Je crois , bien au contraire, que la chappe béton a empêché la coque de se déformer davantage, et de se casser.
Elle a joué le rôle du raidisseur.

Ma conclusion, qui n'engage que moi:
Il est urgent de ne rien faire, sous peine d'aggraver ton cas.
1 - SURTOUT NE PAS TOUCHER AU BETON ARMé
2 - SURTOUT ne pas réparer de l'intérieur avec du polyester comme dit précédemment.
Tu peux par contre reboucher de l'intérieur avec un mastic souple qui durcit et polymérise même dans l'eau,
SIKASIL-POOL 17€ chez Castoche
La fissure dans le dallage avec SIKAFLEX 11-FC 7€ chez Castoche.

10 minutes de boulot, tu oublies tes emmerdes, des années de bonheur.

PS je n'avais pas lu qu'il y avait un autre fil en bas des photos, je fais copier-coller
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Merci à Ulysse04,
je me suis fendu d'une longue réponse qui m'a tout l'air d'être perdue ...?
En effet je ne retrouve rien, ni ici, ni avec les Photos, ni en messagerie privée !!
Désolé (je ne suis sans doute pas Bon ! mais ce n'est pas la première fois en ces quelques jours, que l'on croit "valider" et ... psttt, disparu !) Donc à demain.
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 30 message
Bonsoir à tous et merci à mes interlocuteurs sympas ;
Je tente de répondre aux 2 derniers messages (un peu dans le désordre):
 
- la dalle de béton (armé) entourant la piscine et supportant le dallage a été correctement ferraillée (et par un artisan sans rapport avec le pisciniste).

- le compactage du remblai a été mené (avec du sable de mer humide !) à la va-vite, comme j'te-pousse ! C.à d. déversements directs du tombereau et pelle, avec tout de même un peu de ciment épandu par ci par là pour faire semblant.
(je crois qu'il est recommandé quelque part, d'abord le soin du compactage, mais aussi le travail par strates sans trop tasser /compresser).  De toute manière, même si cette description est plutôt qualitative, jamais je n'ai vu sortir un instrument de mesure/contrôle optique pour juger du résultat. (seulement un long "niveau"

- les évolutions de la géométrie et de la fissure de dalle sont maintenant surveillées (j'en saurai plus sous 8 jours)

- coque : la discontinuité des membrures tient peut-être à une rallonge de moule mal conçue ?

- en effet, je partage : la chape périphérique n'a pas pu soulever la piscine (pleine d'eau); tout au plus, si la piscine a eu l'occasion de redescendre (retrait du remblai ?), la chape a pu l'en empêcher.

- merci pour la piste de produits Sika,

Concernant nos échanges, il y a une petite difficulté pratique en raison de la subdivision possible des commentaires entre le Forum Construction proprement dit et les commentaires suivant les Photos. Je propose que nous nous concentrions ici-même (Forum Construction).

A bientôt - Gissi
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 500 message
J'avais dit que j'avais une petite idée sur la raison de la discontinuïté des membrures.

Voici mon analyse.

le constructeur, au budget serré et à la clientèle enccore plus, n'a pas les moyens d'investir dans un moule par taille de piscine.
alors il a recours à une "astuce" c'est à dire à un moule unique, ou plutôt à deux moules, l'un avant, l'autre arrière.
Il lui suffit de positionner le moule principal sur un support, puis d'ajuster le moule secondaire à la distance souhaitée, et de combler l'espace avec un panneau à l'intérieur, et de stratifier l'ensemble.
Après démoulage, il devra reprendre les 2 jointures avec un voile de gelcoat.
Ainsi, avec un moule de base de 7m, il va pouvoir tirer une piscine de 7, 7,50, 8 mètres, à la demande du client en fait.
C'est malhonnête, il eût été sans le dire.
J'ai vu un chantier naval procéder ainsi pour tirer un bateau de 8m, 9m 10m suivant la commande.
Là c'est carrément criminel
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 2000 message
GISSI a écrit:
 
- la dalle de béton (armé) entourant la piscine et supportant le dallage a été correctement ferraillée (et par un artisan sans rapport avec le pisciniste).

- le compactage du remblai a été mené (avec du sable de mer humide !) à la va-vite, comme j'te-pousse ! C.à d. déversements directs du tombereau et pelle, avec tout de même un peu de ciment épandu par ci par là pour faire semblant.


Salut,
As-tu des photos du ferraillage au niveau de la fissure ?
La fissure est-elle apparue pendant le séchage ou plus d'1 semaine plus tard ?

Pendant le séchage le poids du béton a pu continuer à pousser sur la coque, empêchant un séchage statique et provocant une fissuration.
Ce qui serait inquiétant serait que la dalle ne soit pas en appuie et qu'elle se casse au niveau d'une reprise de ferraillage "économique", c'est à dire sans respect d'un recouvrement minimum des armatures.

Je suis de plus en plus convaincu qu'ils ont compacté comme des sauvages et comme le remblai n'est pas adapté, il s'est écrasé en poussant la coque. Une fois la coque fragilisée, le poids du béton liquide à pu aggraver la chose et empêcher un séchage normal.

Bien sur de meilleurs renforts auraient pu sauver la coque mais beaucoup de coques n'ont aucun renfort et ce n'est pas pour autant qu'elles finissent dans cet état, ton pisciniste est surement un amateur.

Finalement tu as de la chance d'avoir un sol qui a l'air d'avoir une stabilité remarquable, si tu avais été dans l'argile tu étais bon pour tout casser et recommencer.
0
Messages : Env. 2000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Bonsoir et merci pour les interventions.
Encore de bonnes questions et je crois qu'on touche là au coeur du problème.

- je n'ai malheureusement pas de photo du ferraillage, posé par l'artisan ; travail en "3 couches":
- sur le sable (sans textile), les grilles de ferraille assez denses (j'étais présent)
- un premier lit de béton en 2 fois sur 2 jours (il y a un raccordement, visible sur une photo)
- après séchage entrecoupé d'arrosages très modérés (par moi-même), pose des pierres plates

- apparition de la fissure ? pas immédiate ! mais quand ? car j'ai alors quitté la Grèce;
découverte 1 mois plus tard (comme l'écaillage de coque)

Je ne m'explique pas comment le poids du béton a pu pousser sur la coque et la soulever (100 % en eau !)
Les photos montrent d'ailleurs que la déformation à gauche préexistait avant dallage.

Il est vrai que la fissure du dallage n'est pas loin de la zone de raccordement des 2 nappes (crées sur 2 jours), mais tout de même à 70 cm, pas pile dessus !

Pour le compactage non maîtrisé, je suis maintenant convaincu. Cela a déformé la coque surtout que le niveau d'eau n'était pas ajusté (criant sur une photo !)

Déformation excessive de coque => fissure /écaillage interne, logique.

Ce que je n'arrive pas à comprendre c'est l'apparition de la fissure de dalle ? Il faudrait que la piscine eut voulu encore se déformer (en V) sur cette face (mais pourquoi ? le remblaiement, même mauvais, était terminé). Je n'imagine pas d'entrée d'eau dans le remblai (il n'y eut alors aucun orage) qui l'aurait fait gonfler (et le béton a été posé proprement : travaillé à la main).

C'est évidemment important pour les responsabilités, le pisciniste se retranchant derrière le béton/dallage. Même si on ne pratique qu'une ouverture limitée, il va falloir le faire pour trancher ?

Merci, en posant les bonnes questions, cela m'aide à réfléchir.
Gissi
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 500 message
Bonsoir,
Je voudrais préciser que le béton n'a AUCUNE capacité, ni de se dilater, ni de se rétrécir.
Surtout en Grèce avec la chaleur qu'il y fait, on peut dire qu'il a pris sa place définitive quelques dizaines de minutes après avoir été étalé.
Le ciment est un produit chimique qui durcit au contact de l'eau en produisant de la chaleur, c'est la raison pour laquelle on doit l'arroser pour ralentir sa prise et éviter qu'il se fendille.

Gissi, " travail en "3 couches":
- sur le sable (sans textile), les grilles de ferraille assez denses (j'étais présent)
- un premier lit de béton en 2 fois sur 2 jours
, "


Désolé de te le dire, mais en plus d'un fabricant nul, d'un terrassier nul, tu as un maçon NUL DE CHEZ NUL.
Pourquoi ?
Il ne t'a pas fait UNE dalle béton, mais un sandwich de 3 minuscules dalles emplilées l'une sur l'autre n'ayant aucune liaison l'une avec l'autre.
De plus, " les grilles de ferraille assez denses " ont participé à la fragilisation de la dalle, ce qui explique qu'elle se soit fendue.
Une dalle béton doit être coulée EN UNE SEULE FOIS, le ferraillage doit être enrobé de 3cm de béton sous peine de se désolidariser de celui-ci en perdant toutes les capacités mécaniques.
Donc un "empilage de treillis " n'a fait que provoquer des cassures.

Ce qu'il s'est produit, c'est que des orages on raviné sous la piscine et sous la dalle, emportant le sable
La piscine pleine de 30 tonnes d'eau n'a pas supporté la charge et s'est fissurée.
La dalle qui n'était qu'un vague amas de ferraille et de béton dépourvu de l'armature indispensable du treillis métallique s'est affaissée dans le vide créé sous elle.

Désolé
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 2000 message
GISSI a écrit:
- un premier lit de béton en 2 fois sur 2 jours (il y a un raccordement, visible sur une photo)


Salut,
Etrange façon de procéder, normalement on ne coule pas une dalle sur une autre sans séparer les deux couches par un polyane. La première couche, en gênant le retrait du béton pendant le séchage de la deuxième, maximise le risque de fissuration.
Si la fissure va jusqu'au bord extérieur de la terrasse, peux-tu regarder si cette fissure traverse les deux "lits" de béton.
Si ce n'est pas le cas, alors elle est probablement due au retrait pendant le séchage.
Si c'est une fissure de retrait, la planéité doit toujours être parfaite. Avec une règle de maçon tu pourrais contrôler la planéité de la terrasse. Il pourrait y avoir une légère bosse sur les bords de la fissure mais cela ne compte pas, c'est juste un autre élément du phénomène de retrait.

Le travail du maçon n'est peut-être pas dans le respect des règles de l'art, mais tu ne peux pas lui en vouloir pour ce qui est arrivé a ta piscine, sauf si il est venu tasser le sable avant la première photo où on voit la déformation.

Les dégâts étaient présents avant son intervention et si son intervention a pu augmenter la fissuration de la piscine, cela ne sera que parce que le remblai n'est pas suffisamment stable.

Bon courage.

PS: En relisant tes explications, je me demande si j'ai bien compris ce que tu as dit...
0
Messages : Env. 2000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 2000 message
Salut,

Une autre hypothèse,
Les 30 cm environ de remblai instable entre le local technique et la piscine ne sont pas suffisants pour tenir la coque. La coque a pu s'évaser en poussant sur le local technique qui s'est peut-être incliné. Ce qui expliquerait aussi les dégâts du local technique.
0
Messages : Env. 2000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Bonjour à tous et merci pour le suivi,

remarque préliminaire: une nouvelle fois j'ai été victime d'une sorte d'instabilité sur le site et mon message inachevé a disparu ; rencontrez-vous ce phénomène ?
Je reprends donc:


si je poste sur ce site, c'est pour recueillir des avis et être à l'écoute. Cependant les excès d'affirmations ultra-pessimistes sont peu crédibles et difficile à intégrer.

J'ai bien dit affirmations ; par exemple, d'avril à mi-juin 2015, il n'est pas tombé une goutte d'eau et pas de rosée matinale (cela c'est plutôt sept.) et le temps a été particulièrement doux (exceptionnel) et certainement pas torride. C'est peut-être ma seule chance en ce dossier.

Concernant le béton, certes je suis non spécialiste, il y a béton et béton, selon la qualité des matériaux et surtout leur dosage. Toutefois ils ont en commun (et tous les manuels le disent) que la réaction chimique peut durer des mois pour être complète et que particulièrement le premier mois rien n'est définitif.

Que ferraillage trop dense soit aussi néfaste que ferraillage trop léger, je le retiens.
Que le raccordement côte à côte de 2 nappes (sur 2 jours) soit malsain, j'apprends et comprends que c'est créer une faiblesse supplémentaire.

En outre, aucun textile n'a été disposé entre sable et première chape. De même, rien entre cette chape et le dallage proprement dit. Mais quand à parler de sandwich minuscule, qu'est-ce qui permet d'affirmer cela ?   

D'ailleurs, sur cet immense plage dallée entourant la piscine, comme par hasard, la seule fissure (et de taille !) est située au voisinage de la zone de coque anormalement déformée !

Les déformations de coque étaient  visibles sur les photos avant de couler la chape. L'artisan poseur du dallage n'a pas touché au remblai.  Donc la coque a continué de bouger par la suite. Pourquoi ?

Je retiens l'idée d'autopsier la fissure (de dallage) en profondeur pour tenter de statuer si elle n'intéresse que la nappe de dallage, ou aussi la chape de base. C'est important pour comprendre. J'ai du mal à imaginer la rupture des fers en extension (on verra !).

Je vous tiendrai au courant pour bénéficier de vos observations.
Bien sincèrement  - Gissi
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 2000 message
GISSI a écrit:Bonjour à tous et merci pour le suivi,

remarque préliminaire: une nouvelle fois j'ai été victime d'une sorte d'instabilité sur le site et mon message inachevé a disparu ; rencontrez-vous ce phénomène ?




Salut,
Quand je prends un peu trop de temps pour rédiger une réponse, il arrive que je sois déconnecté au moment où je valide. Ce qui me ramène sur l'écran de connexion et me fait perdre le contenu du message.
Alors quand je pense avoir été un peu long, avant de valider, je sélectionne tout et je fais "copier". Cela m'évite d'avoir tout à retaper.
0
Messages : Env. 2000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 500 message
si je poste sur ce site, c'est pour recueillir des avis et être à l'écoute. Cependant les excès d'affirmations ultra-pessimistes sont peu crédibles et difficile à intégrer.
 

désolé d'avoir été aussi franc dans mon analyse, mais je pensais que tu voulais connaître avant tout la situation réelle et les conséquences pour pouvoir mieux les affronter.
Maintenant si tu préfères te cacher derrière ton petit doigt et te voiler la face, c'est ton problème. Alors il ne fallait pas poster et rester dans un angélisme béat.
Car une piscine qui se casse dès la mise en eau, une dalle qui s'affaisse par son propre poids, comme si un tank avait roulé dessus (quoiqu'une dalle faite dans les règles de l'art pourrait supporter un tank),...Si tu appelles cela de l'optimisme, tu risques fort d'avoir de graves désillusions
Je n'ai fait que constater ce que tu as écrit, sans rien inventer en quoi est-ce des excés ?

d'avril à mi-juin 2015, il n'est pas tombé une goutte d'eau  

Je vais te faire une confidence: Je n'y étais pas !
J'ai écrit "orage", par exemple, mais cela aurait pu être une tassement du sol, un tremblement de terre, et pourquoi pas une météorite, un OVNI !!!

Concernant le béton, certes je suis non spécialiste, il y a béton et béton, selon la qualité des matériaux et surtout leur dosage. Toutefois ils ont en commun (et tous les manuels le disent) que la réaction chimique peut durer des mois pour être complète et que particulièrement le premier mois rien n'est définitif.

Et ta dalle va se gonffler comme une éponge, c'est ça !
J'ai entrepris la construction d'une maison avec piscine intérieure en béton. Nous avons dépassé les 1000 tonnes de béton. Je suis en relation avec des architectes, ingénieurs béton, spécialisés dans les gros ouvrages, tu devrais sérieusement revoir tes lectures.
https://plus.google.com/photos/110949455867558441287/albums/[...]413218830273?banner=pwa
C'est une évidence pour tous les corps de métier dans le batiment qu'une dalle doit être coulée
D'UNE SEULE FOIS
Aucun textile, aucun polyane intermédiaire, c'est une absurdité.
On met un polyane SOUS la dalle pour empêcher les remontées d'humidité UNIQUEMENT DANS UNE DALLE INTERIEURE.
et SURTOUT PAS en extérieur, car le béton se fendillant inexorablement, les infiltrations d'eau doivent pouvoir s'évacuer dans la terre au lieu d'être priégées par le polyane.

D'ailleurs, sur cet immense plage dallée entourant la piscine, comme par hasard, la seule fissure (et de taille !) est située au voisinage de la zone de coque anormalement déformée

C'est pas difficile à comprendre: lle remblai en sable s'est barré laissant du vide sous la coque et sous la dalle.. Comme l'une et l'autre ont été faites par des amateurs, elles ont cédé.
Bon, comme je constate que tu persistes dans tes erreurs, je me retire de ce fil et te laisse faire tous les trous quee tu veux, tous les millefeuilles béton du monde.
Je te souhaite bonne chance , je n'interviendrai plus.
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Bonsoir, je crois que Ulysse04 a bien eu le dernier mot en écrivant "je n'interviendrai plus". 
Surtout qu'il s'y tienne bien en dépit de toute la Science qu'il possède mais ne sait partager sereinement !
Est-ce efficace que de toujours moquer ou agresser ?
Je ne pense pas que le but de ce Forum soit de porter systématiquement la polémique partout comme pour se défouler ; de toute manière, le discours excessif est peu crédible. Il n'aide pas à construire. 
(Dommage s'il contient de temps à autre une bonne idée).  
Gissi
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 2000 message


Salut,
Depuis le début j'ai pensé a un écrasement de la coque, mais je me demande si ce n'est pas une erreur.
Pourrais-tu regarder si l'angle au fond à gauche ne s'est pas ouvert.
Il me semble possible que la pression de l'eau ait poussé sur l'espace vide du local technique.
Mais que les fissures n'apparaissent que du coté des marches car la présence des marches rend la coque plus rigide et ce coté n'a peut-être pas pu suivre la déformation.
Ce n'est qu'une hypothèse mais si elle était juste alors on pourrait parier sur le fait que la terrasse va maintenant tenir la piscine et qu'elle ne bougera plus. Ce qui serait une bonne nouvelle.
Bon courage.

PS: Regarde aussi si il n'y a pas d'autres fissures dans la terrasse coté local technique, peut-être moins visibles.
0
Messages : Env. 2000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Merci à "biodisdonc",
Je vois que tu as beaucoup travaillé le sujet à partir des PJ (photos) et que tu émets des interrogations intéressantes.
Je viens juste d'arriver et a priori, il semble que en 3 mois rien n'ait évolué dans un sens ou dans l'autre. C'est à affiner quand j'aurais fait retirer la couverture (car il y a des tas de choses que je ne peux plus faire seul -partiellement handicapé à 75 ans !!) 
Mais après une phase où j'ai été un grand naïf faisant confiance à ce pisciniste, ancien technicien mais dans un autre domaine (il me reste tout de même une petite aptitude à étudier documents, livres et publications), j'ai donc entrepris quelques calculs élémentaires, non achevés ce jour faute de temps, dont je donnerai les résultats. Cela aidera peut-être à comprendre ?

Je donne des nouvelles fraiches sous 1 semaine. Merci tant pour les observations, les bonnes questions et le soutien (il y en a besoin !!).
Et si cela peut aider d'autres à ne pas faire de même, ou à mieux voir venir les problèmes ...
Sincèrement - Gissi         
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 700 message
La structure semble frêle (manque de renforts) du coup en plus du flambage naturel a du venir se rajouter les poussées exercées par le remblai si celui ci n'a pas été fait en montant le niveau d'eau.

La piscine n'est peut être pas de niveau mais rien de très flagrant (a vérifier en prenant le niveau au fil de l'eau).

Mais à première vue pas besoin de toucher à quoi que ce soit. Pour la "fissure", le mieux est encore de faire intervenir un gars du coin qui fait du bateau, il poncera la zone pour refaire une accroche, et mettra du tissus + résine pour reprendre de l'épaisseur (et structurer la zone) avant ponçage, puis gel coat et ponçage de finition.

Si depuis votre précédent séjour rien n'a bouger sur la piscine, cela devrait pouvoir laisser penser qu'elle sera encore là pendant de nombreuses années.
Technicien SAV Alliance Piscines
0
Messages : Env. 700
De : Roquefort La Bédoule (13)
Ancienneté : + de 7 ans
 
Env. 2000 message
Salut,
Si la pression du remblai est la cause de la déformation alors on peut penser que la déformation s'est poursuivie jusqu'à s'équilibrer avec la pression de l'eau, d'où la question : Que va-t-il se passer quand on va vider la piscine pour la réparation ?
Par précaution et dans tous les cas il vaudra mieux étayer la piscine avant de vider, mais ça serait plus rassurant d'avoir une idée précise de ce qui a causé la déformation et de savoir si la terrasse est stable ou si elle se casse en faisant pression sur le remblai.
0
Messages : Env. 2000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 30 message
Amis contributeurs, bonjour !

je lis toujours avec beaucoup d'attention vos développements et je crois bien qu'il y a convergence.
Je ne peux pas, aujourd'hui, répondre pas à pas à vos questions et commentaires, mais apport intéressant : je viens de faire les mesures de déformations. (sur photo avec règle graduée).

je donne donc le résultat des courses après les pluies de l'hiver (NB c'est souvent méconnu, mais le climat du pourtour méditerranéen est bien humide en hiver, d'où splendide floraison en un printemps trop court !).

La fissure de dallage s'est réduite d'env. 1/3 (visible "à l'oeil nu" et mesurée). On passe d'un peu moins de 4 mm à un peu moins de 3 mm.

Ce qui est parallèlement remarquable, c'est que le pincement en V (flambage est bien le mot exact) du petit côté, s'est accru d'env. 10 % soit la différence de niveau max passant de 4,9 cm (j'ai souvent écrit 5 cm pour simplifier) à 5,4 cm. Même si mes mesures ne disposent que d'une précision du mm, il y a bien sans l'ombre d'un doute, inversion des tendances : quand la fissure se rétrécit, la déformée de coque s'accroît.

Et c'est bien là que vos remarques quant à la qualité du remblai (de sable), non maîtrisée, prennent toute leur valeur ! Chronologiquement, on peut imaginer :

- avril-mai 2015 (sans pluie), mais remblai humide déjà trop tassé => déformée de coque (découverte a posteriori)
- début juin : dallage
- juillet, sécheresse partielle : le remblai sèche et s'effondre (y compris sous caisson machines) au voisinage des plus grandes déformées et par malheur de la (peut-être mauvaise) jonction des 2 chapes.
- hiver 2016 : pluies normales => ré-humidification du sable de remblai  qui pousse de nouveau sur la coque, accroît sa déformée et évidemment relâche la pression sur le dallage.  

Tout tiendrait donc à l'emploi de sable (de mer) en remblai, déjà mal compacté,  beaucoup plus sensible à l'humidité que du gravier (conseillé dans tous les manuels français , type mini 6/10) . Peut-on me le confirmer ?    
Voilà les dernières nouvelles ! (pas "d'Alsace" mais de Grèce !)
Demain, visite à l'avocate !
sincèrement
Gissi
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 30 message
Amis contributeurs, bonjour !

je lis toujours avec beaucoup d'attention vos développements et je crois bien qu'il y a convergence.
Je ne peux pas, aujourd'hui, répondre pas à pas à vos questions et commentaires, mais apport intéressant : je viens de faire les mesures de déformations. (sur photo avec règle graduée).

je donne donc le résultat des courses après les pluies de l'hiver (NB c'est souvent méconnu, mais le climat du pourtour méditerranéen est bien humide en hiver, d'où splendide floraison en un printemps trop court !).

La fissure de dallage s'est réduite d'env. 1/3 (visible "à l'oeil nu" et mesurée). On passe d'un peu moins de 4 mm à un peu moins de 3 mm.

Ce qui est parallèlement remarquable, c'est que le pincement en V (flambage est bien le mot exact) du petit côté, s'est accru d'env. 10 % soit la différence de niveau max passant de 4,9 cm (j'ai souvent écrit 5 cm pour simplifier) à 5,4 cm. Même si mes mesures ne disposent que d'une précision du mm, il y a bien sans l'ombre d'un doute, inversion des tendances : quand la fissure se rétrécit, la déformée de coque s'accroît.

Et c'est bien là que vos remarques quant à la qualité du remblai (de sable), non maîtrisée, prennent toute leur valeur ! Chronologiquement, on peut imaginer :

- avril-mai 2015 (sans pluie), mais remblai humide déjà trop tassé => déformée de coque (découverte a posteriori)
- début juin : dallage
- juillet, sécheresse partielle : le remblai sèche et s'effondre (y compris sous caisson machines) au voisinage des plus grandes déformées et par malheur de la (peut-être mauvaise) jonction des 2 chapes.
- hiver 2016 : pluies normales => ré-humidification du sable de remblai  qui pousse de nouveau sur la coque, accroît sa déformée et évidemment relâche la pression sur le dallage.  

Tout tiendrait donc à l'emploi de sable (de mer) en remblai, déjà mal compacté,  beaucoup plus sensible à l'humidité que du gravier (conseillé dans tous les manuels français , type mini 6/10) . Peut-on me le confirmer ?    
Voilà les dernières nouvelles ! (pas "d'Alsace" mais de Grèce !)
Demain, visite à l'avocate !
sincèrement
Gissi
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 30 message
Amis contributeurs, bonjour !

je lis toujours avec beaucoup d'attention vos développements et je crois bien qu'il y a convergence.
Je ne peux pas, aujourd'hui, répondre pas à pas à vos questions et commentaires, mais apport intéressant : je viens de faire les mesures de déformations. (sur photo avec règle graduée).

je donne donc le résultat des courses après les pluies de l'hiver (NB c'est souvent méconnu, mais le climat du pourtour méditerranéen est bien humide en hiver, d'où splendide floraison en un printemps trop court !).

La fissure de dallage s'est réduite d'env. 1/3 (visible "à l'oeil nu" et mesurée). On passe d'un peu moins de 4 mm à un peu moins de 3 mm.

Ce qui est parallèlement remarquable, c'est que le pincement en V (flambage est bien le mot exact) du petit côté, s'est accru d'env. 10 % soit la différence de niveau max passant de 4,9 cm (j'ai souvent écrit 5 cm pour simplifier) à 5,4 cm. Même si mes mesures ne disposent que d'une précision du mm, il y a bien sans l'ombre d'un doute, inversion des tendances : quand la fissure se rétrécit, la déformée de coque s'accroît.

Et c'est bien là que vos remarques quant à la qualité du remblai (de sable), non maîtrisée, prennent toute leur valeur ! Chronologiquement, on peut imaginer :

- avril-mai 2015 (sans pluie), mais remblai humide déjà trop tassé => déformée de coque (découverte a posteriori)
- début juin : dallage
- juillet, sécheresse partielle : le remblai sèche et s'effondre (y compris sous caisson machines) au voisinage des plus grandes déformées et par malheur de la (peut-être mauvaise) jonction des 2 chapes.
- hiver 2016 : pluies normales => ré-humidification du sable de remblai  qui pousse de nouveau sur la coque, accroît sa déformée et évidemment relâche la pression sur le dallage.  

Tout tiendrait donc à l'emploi de sable (de mer) en remblai, déjà mal compacté,  beaucoup plus sensible à l'humidité que du gravier (conseillé dans tous les manuels français , type mini 6/10) . Peut-on me le confirmer ?    
Voilà les dernières nouvelles ! (pas "d'Alsace" mais de Grèce !)
Demain, visite à l'avocate !
sincèrement
Gissi
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 10 message
Bonjour monsieur,
j'ai posé 1500 piscines coque sans problème par la suite, si vous le souhaité, je peux vous aidé.
A votre service, afin que le produit ne soit incriminé.
0
Messages : Env. 10
Dept : Doubs
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 30 message
Bonsoir à tous et particulièrement à JOSANT,

désolé de ne pas avoir donné de nouvelles depuis plus d'une semaine;
je suis en ce moment plus en train de pagayer dans la procédure (!!) que dans la technique.
Sachant que j'ai peu d'espoir dans la procédure (qui en outre ici coûterait à terme ... comme on dit : la peau ...),
il va bien falloir réparer.
J'ai l'impression que la question de base aujourd'hui, soutenue par l'hyp que ce sont les déformations de coque qui ont créé la fissure interne,
se résume donc à : réduire les déformations avant de réparer ?
J'ai déjà recueilli des avis; un suivi quand je vais (sans doute) ouvrir ne se refusera pas!
GISSI
0
Messages : Env. 30

Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 200 message
JOSANT a écrit:Bonjour monsieur,
j'ai posé 1500 piscines coque sans problème par la suite, si vous le souhaité, je peux vous aidé.
A votre service, afin que le produit ne soit incriminé.

Le   16 avril c'était  1200 
300  piscines de plus en 3 jours , voilà un gros balèze 
0
Messages : Env. 200
Dept : Essonne
Ancienneté : + de 4 ans
 
Env. 2000 message
GISSI a écrit: réduire les déformations avant de réparer ?
J'ai déjà recueilli des avis; un suivi quand je vais (sans doute) ouvrir ne se refusera pas!
GISSI


Salut,
Je serai curieux de savoir ce que pense Christophe d'une intervention qui vise à redresser la coque.
J'aurai tendance à penser que le risque pour la coque est trop grand et que l'opération risque finir par couter beaucoup plus cher que la piscine.
Je veux dire qu'en France une grande marque, soucieuse de son image et correctement assurée pour la pose et la fabrication, pourrait peut-être se lancer dans cette opération. Après tout si tout se passe de travers et que la coque finit à la poubelle les assureurs paieront la note.
Mais dans ton cas, j'ai peur qu'il soit plus raisonnable de se contenter de réparer les fissures.
Mais c'est juste une impression car ma connaissance des coques polyester est assez limitée mais j'aurai bien aimé avoir l'avis d'un expert.

Bonne chance.
0
Messages : Env. 2000
Dept : Gers
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 3000 message
Pablitot a écrit:
JOSANT a écrit:Bonjour monsieur,
j'ai posé 1500 piscines coque sans problème par la suite, si vous le souhaité, je peux vous aidé.
A votre service, afin que le produit ne soit incriminé.

Le   16 avril c'était  1200 
300  piscines de plus en 3 jours , voilà un gros balèze 

 ca me fait penser un retraité (mais actif quand même) qui rodait par ici il y peut encore, et qui un jour se vantait d'avoir installé 1000 bassins toutes méthodes confondues et le lendemain 1500  puis deux semaines après s'était 1500 coques.....
Les installateurs de piscine c'est vraiment des super héros!
Piscine 10x5 fond plat sous abri télescopique
traitement brome
0
Messages : Env. 3000
Dept : Maine Et Loire
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 500 message
Ben quoi !!!
Il paraît même qu'il y a eu quelqu'un qui a multiplié 7 petits pains pour en faire 4 ou 5000
Il ne faut s'étonner de rien
0
Messages : Env. 500
De : Colmars-les-alpes (4)
Ancienneté : + de 6 ans
 
Env. 200 message
Une coque Polyester c'est un peu comme un bateau....donc pour la redresser , si on prends les précautions nécessaire ça peut le faire !
On cale bien des bateaux "plastiques" dans des jardins avec des palettes en bois !
0
Messages : Env. 200
Dept : Finistere
Ancienneté : + de 4 ans

Picto forum Autres discussions sur ce sujet :

« Projet Piscine »
Discussion lancée par ludo57470 - 8 réponses
« Avis devis piscine coque Bretagne »
Discussion lancée par jeremypsr - 19 réponses
« Coque net piscine »
Discussion lancée par marmelade - 16 réponses
« Qui choisir pour une coque dans le 25? »
Discussion lancée par kiwibibi - 50 réponses
« Remblai sous les marches de ma piscine california 2 ibiza »
Discussion lancée par gboub - 14 réponses
« Déformation fond coque »
Discussion lancée par Moun17260 - 26 réponses
« Importance du geotextile sous radier d'une coque »
Discussion lancée par acot - 50 réponses

Picto forumC'est intéressant aussi !

Devis piscine coqueArtisan
Devis piscine coque
Demandez des devis aux professionnels de votre région, en 3mn, gratuitement et sans engagement.
Les types de piscines
Les types de piscines
Les guides vous aident à y voir plus clair sur la piscine.
Photo de piscine coque
Photo de piscine coque
Picorez des idées en parcourant les photos des piscines des autres !
Forum Forum
Forum "construction de la piscine"
Dans le forum, posez vos questions, consultez celles des autres, entraidez-vous.
8
personnes
surveillent ce sujet
  Suivre ce sujet
Ce sujet vous a-t-il aidé ?
0
0
Voir